MEENA KANAKABATI

3Meena née en inde, et sourde de naissance. Dés son jeune âge, attirée par toutes formes d’arts, elle enchainera des formations en modern jazz, danses de caractères , musique et théâtre.
Passionnée par toutes les danses de l’Inde et leurs langages, elle suivra diverses formations auprès de grand maitres dont Sharmila sharma ( kathak) , Sujata Mohapatra ( odissi) ainsi qu’en Kathakali et bharataNatyam, en parallèle suivra des cours de théâtre au Cours Florent et de design Haute couture sur Paris .
Depuis Meena concentre depuis ces dernières années son étude sur la danse Sattriya, l’art martial indien, et sur les talas en poursuivant sa recherche passionnelle, et expérimente au delà des limites de son handicap. Elle participe à de nombreux spectacles avec divers artistes de tout horizons, en France et en Inde, tout en continuant son enseignement en Sattriya avec son Guru Adyapak Bhabananda Barbayan ( maitre, moine danseur et pionner du Sattriya) et Guru Naren Boruah ( Uttar Kamalabari Sattra, Nrityabumi en Assam, Academy shankerdevera Delhi ), son apprentissage à la musique , à la danse Dervisch ( Iran) et aux arts martiaux avec son guru Jan sai babu ( Inde ). 
Début 2016, elle crée un lab’oratoire du Geste , afin de mettre en application sa recherche, fruit de longue années de travail  et d’expérimentations personnelles  » la gestuelle et mouvement  : la transcription visuelle de la Musique, du récit parlé et chanté par le geste et le corps en mouvement » par l’œil d’un sourd. Et travaille actuellement sur 2 projet de films documentaires. 
Elle partage sa vie entre l’Inde et la France, et est très engagée dans la lutte contre la discrimination et contre la violence faite aux femmes.

 

Je danse… pour ressentir la sensualité du mouvement… pour atteindre le paroxysme de la transe, où la conscience m’échappe, où je ne sais plus si c’est moi qui danse ou si c’est la danse qui déplace mon corps.
Le voyage sur des chemins inexplorés donne un sens à la vie.